#RDVAncestral : Blanche a-t-elle existé ?

Le 3e samedi du mois, @grenierancetres nous invite à prendre place dans une capsule temporelle et à partir à la rencontre de l’un de nos ancêtres pour capturer un instant de sa vie. Ce voyage dans le temps est basé sur des faits historiques mais laisse nécessairement une part importante à l’imagination. Toute ressemblance avec des personnes et des situations ayant existé est donc purement volontaire ! Retrouvez les articles publiés par les blogueurs du #rdvancestral ici : http://rdvancestral.com/

 

Elle disait : « Quand j’étais jeune, j’avais une cousine qui s’appelait Blanche. Elle est morte jeune. »

Ou bien : « Ma cousine Blanche que j’aimais beaucoup est morte très jeune. »

Et encore : « Je pense souvent à ma cousine Blanche, elle est morte jeune vous savez, elle n’avait pas 20 ans. »

 

Ces phrases anodines dont je me souviens ont été prononcées il y a bien longtemps par une voix chevrotante et souvent dans le brouhaha de conversations d’adultes. Des mots simples entendus au loin dans l’enfance qui résonnent et cognent encore un peu dans la tête aujourd’hui.

Aujourd’hui justement et en quelques clics, il doit être possible de retrouver Blanche, l’énigmatique cousine, d’autant qu’il s’agit d’une branche assez bien renseignée dans mon arbre sur la période considérée, à savoir le début du XXe siècle.

Las ! Des huit Blanche que je recense, aucune ne correspond vraiment à celle que recherche. Les indices sont minces, mais pour peu que ma mémoire ne me fasse pas défaut, je peux les éliminer toutes les huit.

Alors s’agit-il d’un prénom qu’on lui a attribué sans qu’il ne soit mentionné sur l’état civil ? Ce ne serait pas une première. Peut-être qu’il ne s’agit pas d’une cousine germaine mais d’une cousine un peu plus éloignée qui ne figurerait pas dans mon arbre ? Pas impossible non plus.

Autour de cette ancienne figure chère et disparue, le mystère s’épaissit d’année en année jusqu’à devenir une obsession.

As-tu seulement existé ?

 

Elle s’appelait Blanche et c’était une flamme
Mais oserai-je un jour chanter ce refrain-là 

Pierre PERRET

 

 

 

2 commentaires

  1. Je suppose que Blanche était de la Réunion. Dans ma famille, ce n’est pas rare de parler d’un arrière petit cousin (3ème degré) comme d’un cousin. Donc oui, il est possible que la parenté soit plus éloignée. Et bien sûr, les noms qu’on utilise dans la vie courante et qui ne sont pas dans les actes … 🤷🏽‍♂️

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s