28 novembre 2022

V comme Veszprém

Photo VESZPREM 1870
Veszprém, 1870. Source : Ádám Slowikovski, Public domain, via Wikimedia Commons

Il existe dans les archives hongroises une source d’informations importante pour les généalogistes qui s’intéressent aux populations juives du Royaume de Hongrie au XIXe siècle : les recensements.
Les recensements de 1848 de la population juive et ceux de 1869 qui concernent plus largement les citoyens hongrois, ont été indexés par Jewishgen. Ils sont particulièrement intéressants pour qui veut reconstituer rapidement une famille juive, ils m’ont ainsi permis de retrouver la famille STERN.

On a vu dans un article précédent intitulé S comme Székesfehérvár que Ferencz ROSENFELD avait épousé une femme du nom de Josefine STERN.

Pour rappel, je remets ici l’acte de mariage entre Ferencz et Josefine :

Acte mariage ROSENFELD-STERN
Acte de mariage ROSENFELD-STERN le 22 mars 1868 à Székesfehérvár. Source : Hungary, Jewish vital Recors 1800-1845 (Familysearch)

Josefine STERN est la fille de Jacab et de Fani RAPOCH, elle est âgée de 24 ans à son mariage, ce qui la fait naître vers 1844.

On a vu aussi précédemment qu’elle est la mère de Friedrich ROSENFELD et, en toute logique, la belle-mère de Lazar ROSENFELD.
Par ailleurs, le livre de Radovan SREMAC « Jewish from Šid » m’a appris qu’elle est originaire de Veszprém, qui est, comme Székesfehérvár, une très vieille ville hongroise de la Transdanubie. Une cité connue pour ces cinq collines sur lesquelles elle s’est construite.

Carte comitats Hongrie
Comitats de Hongrie. Source : https://fr-academic.com
Photo Veszprém
Veszprém, Csendesmark, CC BY 4.0 via Wikimedia Commons

Dans le recensement de 1848 de Veszprém, on voit apparaître la famille STERN :

Recensement des juifs de Hongrie (1848). Source : Jewishgen

En 1848 à Veszprém sont recensés les parents Jakab STERN et Fani RAPOCH mais aussi leurs enfants dont une fille prénommée Josepha que je suppose être Josefine. Une incohérence subsiste cependant : elle devrait avoir 4 ans en 1848 et non 14 ans. Quel document se trompe ? L’acte de mariage ou la feuille de recensement ? Et quel âge a-t-elle vraiment ?

Dans le recensement de 1869 maintenant, on peut s’apercevoir que Josefine/Josepha a disparu du foyer STERN, ce qui semble logique puisqu’elle vit maritalement avec Ferencz ROSENFELD depuis 1868.

Tableau recensement 1869. Veszprem, Hongrie.
Recensement des citoyens hongrois (1869). Source : Jewishgen

Un nouveau nom apparaît dans le foyer, WEISZ. Il s’agit de en réalité Juli STERN épouse WEISZ, 25 ans, une sœur de Josefine STERN. Elle est mariée à Emanuel WEISZ. Où est-il en 1869 ? Peut-être déjà décédé ?
(L’éparpillement, une lutte de tous les instants).

Pour en revenir aux STERN, il semble qu’ils aient eu en définitive huit enfants.

Arbre généalogique STERN
Source : Heredis

Si Josefine STERN vit avec Ferencz ROSENFELD, ils doivent être recensés quelque part ailleurs, dans un autre foyer, mais j’ai eu beau cherché, je ne les ai pas trouvés dans les recensements de 1869.
Comme les territoires où ils ont vécu ne sont désormais plus hongrois (Croatie ou Serbie), les recensements sont peut-être conservés, non plus par la Hongrie, mais par les deux pays susmentionnés. Seuls les territoires actuellement hongrois semblent effectivement concernés par ces recensements indexés.
L’exemple de la ville de Sisak en Croatie qui conserve les registres d’état civil et les feuilles de recensements de Sisak, anciennement en Hongrie, me confortent de plus en plus dans cette idée. La Hongrie ne détient sûrement plus ces archives, il faut donc rechercher les recensements dans les pays qui ont acquis leur indépendance depuis.

Cela risque juste compliquer un peu la tâche pour la suite…

Partager l'article

Jourdavant

Généalogiste amateur originaire de l'île de la Réunion

Voir tous les articles de Jourdavant →

2 réflexions sur « V comme Veszprém »

    1. Je me suis habituée au hongrois à force et même si je ne le comprends pas. Je reconnais les termes dans les registres. Pour être honnête certains documents sont en allemand donc ça aide un peu.
      Difficile de repartir sur une autre langue, le serbe cyrillique, par exemple, est plus compliqué pour moi 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :