#ChallengeAZ Les plumes de la Grande Guerre : H comme Hemingway

Publié par

Ernest Miller Hemingway voit le jour le 21 juillet 1899 à Oak Park (Illinois) sur la North Oak Park Avenue. Il est le 2ème d’une fratrie de six enfants. Son père Clarence Edmonds Hemingway est médecin et sa mère Grace Hall est chanteuse d’opéra, professeur de musique et peintre.

 

 

 

La famille Hemingway a pour habitude de passer l’été dans leur maison de vacances à Walloon Lake, dans le nord du Michigan, où Ernest apprend très tôt à chasser et à pêcher avec son père. Il passera d’ailleurs les vingt premiers étés de sa vie à Walloon Lake, à l’exception notable de l’été 1918.

Cette région du nord du Michigan sera une grande source d’inspiration pour les futures nouvelles de l’écrivain.

 

 

 

Au lycée, Ernest excelle dans les matières académiques et un peu moins dans les activités sportives auxquelles il consacre néanmoins beaucoup d’énergie et de temps (natation, football, basket…).

Il se découvre également une passion pour l’écriture et s’investit dans le journal de l’école, Le Trapeze. Il publie ses tout premiers récits sous le pseudonyme de Ring Lardner, Jr du nom d’un journal satirique de l’époque qu’il appréciait.

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Ernest est diplômé en 1917 mais au lieu de poursuivre ses études au College comme le souhaiteraient ses parents, il décide plutôt de prendre un emploi. Grâce à son oncle paternel, Tyler Hemingway, il est recruté comme journaliste au Kansas City Star où il reste 7 mois, d’octobre 1917 à avril 1918.

Cette expérience pourtant très courte le marquera longtemps et plus tard, il relatera des anecdotes de son passage au journal dans plusieurs de ses romans et nouvelles.

 

8666010048_ab2c136482_b.jpg
Anciens locaux du journal Kansas City Star

 

En avril 1917, les États-Unis entrent en guerre en rejoignant les Alliés contre l’Allemagne. Ernest qui est alors âgé de 18 ans, tente  de s’engager dans l’armée américaine, mais il se voit refuser l’incorporation en raison de sa mauvaise vue.

Il se renseigne sur les autres possibilités d’engagement dans la guerre et apprend que la Croix-Rouge recherche des ambulanciers volontaires. Il quitte donc son emploi de journaliste et rejoint Paris puis Milan en Italie.

 

EH 2723P
Ernest en uniforme en 1918

 

Le jour même de son arrivée à Milan, il est immédiatement projeté dans les horreurs de la guerre. Une usine de munitions est attaquée et il doit immédiatement évacuer des morts et des blessés mutilés.

Quelques semaines après son arrivée, il est sérieusement blessé par des fragments de mortier alors qu’il était chargé de distribuer des cigarettes et du chocolats aux soldats italiens en poste sur le front.  Même touché aux jambes, il réussit à évacuer un soldat italien blessé au poste de secours. Sur la route, il est encore touché par des balles de mitrailleuse.

Il survit et passe trois mois à l’hôpital de Milan où il fait la connaissance d’une jeune infirmière âgée de 25 ans, Agnès Von Kurowski, avec laquelle il vivra une relation passionnée.

 

Ernest_blesse.jpg
Ernest en convalescence à l’hôpital de Milan
Ernest-Hemingway-agnes_vonkurowsky_nurse
Agnes Kurowski et Ernest Hemingway à Milan

 

Plus tard, il reviendra sur l’explosion dont il a été victime à Milan :

Il y avait un de ces gros bruits que vous entendez parfois à l’avant. Je suis mort alors. J’ai senti mon âme ou quelque chose sortir de mon corps, comme si vous tiriez un mouchoir de soie dans une poche par un coin. Il a volé tout autour puis est revenu et est rentré et je n’étais plus mort.

 

Agnès Kurowski lui inspirera le personnage de Catherine Barkley dans son œuvre majeure sur la guerre L’adieu aux armes, un roman autobiographique publié en 1929 qui relate l’histoire d’amour entre un ambulancier américain et une infirmière anglaise avec pour toile de fond la Première Guerre mondiale.

Dans cette œuvre, il décrit une guerre totalement absurde, cruelle mais inévitable. L’adieu aux armes est un des romans américains sur la guerre les plus importants du XXe siècle.

 

ladieuauxarmes_1929.jpg
A farewell to arms ( l’adieu aux armes), première édition, 1929

Par la suite, Ernest Hemingway prendra part à d’autres guerres : la guerre civile espagnol et la 2nde Guerre mondiale en tant que participant ou correspondant de guerre. Son parcours est riche et son œuvre littéraire, absolument considérable.

 

ernesthemingwaybooks.jpg

 

L’écrivain se suicidera le 2 juillet 1961 par arme à feu. Depuis plusieurs années déjà, il souffrait physiquement et mentalement. Il était atteint de cirrhose due à une consommation excessive d’alcool mais aussi de cécité due au diabète, d’hypertension et d’impuissance. Il présente également à la fin de sa vie des troubles bipolaires. On lui découvre enfin une maladie génétique appelée hémochromatose qui pourrait expliquer en partie cette fin tragique.

À noter que plusieurs membres de la famille Hemingway se sont suicidés : Clarence Hemingway, son père (1928), Leceister son jeune frère, Ursula sa sœur et Margaux, sa petite-fille…

 

61Giad6V+RL._SY450_.jpg

 

__________________________________________________________________________________________

Sources :

https://www.ernesthemingwaycollection.com

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ernest_Hemingway

http://www.lostgeneration.com/

http://mihemingwaytour.com

http://promotemichigan.com/michigan-birthday-hemingway

http://www.criminalelement.com/a-glimpse-of-hemingway-visiting-the-windemere-cabin-walloon-lake-nick-adams-michigan-mark-alpert/

 

Bibliographie :

Ernest Hemingway, la vie, et ailleurs de Mariel Hemingway Boris Vejdovsky. Éditions Michel LAFFONT (2011)

2 comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s