#ChallengeAZ Les plumes de la Grande Guerre : C comme Codet

Publié par

Naissance d’un écrivain

Qui aujourd’hui connaît Louis Codet ? Peu de gens certainement, mais au début du XXe siècle, c’était une plume prometteuse, rigoureuse, qui produisait abondamment (proses, poèmes, romans, récits, pièces de théâtre…) et qui a été arrêtée net par la guerre.

Louis Romain Jean Pierre Codet est né le 8 octobre 1876 à Perpignan d’un père industriel qui deviendra plus tard député et sénateur. Louis Codet sera lui-même député de la gauche radicale en 1909 pour une courte période d’un an.

 

18760808_CODET_Louis_N_Perpignan.png

Source : AD Pyrénées-Orientales État civil (1516-1902) : PERPIGNAN, registres de naissance (1876). Côte : 9NUM2E2433_2435 N http://archives.cd66.fr

Transcription :

Le neuf octobre mil huit cent soixante seize, à trois heures du soir, devant nous, Eugène Rasnon, adjoint au Maire de Perpignan, officier de l’État civil délégué, a comparu Jean Julien Augustin Codet, industriel et propriétaire, âgé de 24 ans, domicilié à Saint-Junien (Haute-Vienne) qui nous a présenté un garçon à qui il a donné les prénoms de Louis Romain Jean Pierre, né ce matin, à une heure, à Perpignan, rue de la Cloche d’or n°12, de lui et de son épouse Thérèse Marie Anne Lacombe Saint-Michel, âgée de vingt ans. Dont acte dressé en présence de Alfred Denamiel, âgé de trente sept ans, ingénieur des Ponts-et-chaussées, et Romain Lacombe Saint-Michel, âgé de cinquante sept, propriétaire, domicilié à Perpignan, qui ont signé avec le père et nous après lecture.

 

12rueclochedor.png
Maison de Louis Codet à Perpignan (Google street)

 

 

Louis Codet commence sa scolarité à Perpignan mais la poursuit dès 1891 à Paris au lycée Condorcet. Il devient docteur en droit en 1903 mais ses véritables passions sont ailleurs : dans la littérature et la peinture.

Il écrit La Rose du jardin en 1907 puis La Petite Chiquette en 1908 et s’adonne à la peinture au point d’intégrer l’Académie Julian. À l’origine, son souhait est réellement d’embrasser une carrière de peintre.

 

codet_collioure-66bb8
Peinture de Louis Codet : Collioure  1905

 

Parallèlement, il continue d’écrire beaucoup et collabore notamment à la Nouvelle Revue Française, il fréquente même un temps le milieu littéraire parisien. Il devient ainsi l’ami de Guillaume Apollinaire, d’André Gide, d’Eugène Monfort, mais également de bon nombre de peintres en vue en ce début de XXe siècle.

Un peu visionnaire d’ailleurs, il écrit à Eugène Monfort en 1905 :

Le monde traverse une crise étrange et je ne sais ce que l’on enfantera, mais quel malaise ! 

 

Louis vit de ses rentes, écrit avec beaucoup d’élégance selon les critiques, mais n’est jamais pressé de publier et fait peu de cas en général de la commercialisation de ses œuvres. Son œuvre littéraire est d’ailleurs majoritairement posthume.

 

louis-codet_cesar.jpg

 

Fin 1913, il épouse à Paris Emma Cécile Marguerite Diemer, une strasbourgeoise de 38 ans, lui-même à l’époque est âgé de 37 ans.

Une petite fille prénommée Annette voit le jour peu de temps après, le 20 février 1914, soit quelques mois avant le déclenchement de la Première Guerre mondiale.

 

louis-codet1.jpg
Louis Codet

 

La guerre

Le 1er août 1914, la France prescrit la mobilisation générale des armées de terre et de mer et Louis Codet est comme beaucoup rappelé à l’activité.

Son service militaire, Louis Codet l’a accompli entre 1897 et 1898 en tant que soldat de 2ème classe puis caporal. Il est nommé sergent en 1900 après avoir effectué une série d’exercices dans le 138e régiment d’infanterie. En 1908, il est nommé adjudant de réserve.

CODET_Louis_RM_archives_FRAD087_1R_0555_0398.jpg
Fiche de Louis Codet dans les registres matricules. Source : Archives Départementales de Haute-Vienne, registres matricules de Magnac-Laval, classe 1896, cote : 1 R 555, vue 398/645

 

En août 1914 donc, il intègre le 90e régiment territorial d’infanterie avec le grade de sous-lieutenant pour y mener la guerre contre les allemands jusqu’au 4 novembre 1914, date à laquelle des éclats d’obus l’atteignent au cou. Il se trouve alors avec ses compagnons limousins au pont de Steenstraate en Belgique.

 

pont.png

 

Mais il ne meurt pas instantanément, un infirmier parvient à arrêter l’hémorragie. Beaucoup des hommes présents qui le croyaient mort le retrouvent bien vivant et assis en train de fumer la pipe.

Louis Codet fera même cette sortie à son capitaine :

 Je crois que j’ai bien arrosé mes galons ! 

Il est aussitôt transporté au Havre où il débute sa convalescence. Hélas, un mois et demie plus tard, le 27 décembre 1914, Louis Codet succombera à un anévrisme de la carotide.

Il sera enterré à Saint-Junien dans la Haute-Vienne, sur les terres de son père, décoré de la croix de guerre et de la Légion d’honneur.

 

MPF.png
Fiche de Louis Codet, Mort pour la France. Source : http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr

________________________________________________________________________

La promenade matinale

Chausse mon compagnon, tes espadrilles blanches ;

Il fait grand jour, et la montagne nous attend !

Nous passerons le pont tremblant, le pont de planches ;

Nous irons vers le lac que l’on voit miroitant.

Dépêche, il fait grand jour… Que la campagne est verte !

La sapinière a tant d’arôme ce matin.

Nous aurons chaud, là-bas, dans la gorge déserte

Où sont les éboulis et les coteaux de thym.

Dépêche-toi !… Déjà toutes les femmes lavent ;

Tous les bergers sont loin : entends-tu les troupeaux ?

Hardi, hardi ? Prenons nos sacs et nos chapeaux !

Je vois un vieux pêcheur marcher au long du gave,

Et dans le pré, deux petits gars, en reculant,

Font monter au ciel bleu leur rouge cerf-volant.

Louis Codet

 

___________________________________________________________________________

Sources :

http://archives.cd66.fr

http://archives.haute-vienne.fr/

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr

http://www.lestrompettesmarines.com/

http://lepervierincassable.net/

https://fr.wikipedia.org

http://5gc29bcp.canalblog.com/

 

5 comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s