28 novembre 2022

O comme Ovča

Pancsova (Pančevo), Torontal.
Source : http://www.europe1900.eu

Ovča que j’ai déjà évoqué ici ou , est une petite ville serbe de moins de 3 000 habitants, située au nord de Belgrade. Son nom viendrait du mot serbe ovčar c’est-à-dire « berger » en français et le mot Ovča signifie « mouton ».

Dans les années 1880, Ovča, anciennement Bárányos, n’est pas encore en Serbie mais en Hongrie et rattaché au comitat du Torontál.

Carte de Hongrie. Source : Markussep via Wikimedia Commons

C’est à Ovča que sont nés les enfants ROSENFELD dans les années 1880, à l’exception de l’aîné qui est de Borča, une ville toute proche. La photo ci-dessous date probablement d’avant 1900 et, au vu les âges des enfants, elle a dû être prise entre 1895 et 1900.

Photo famille ROSENFELD
Source : archives personnelles

Pour se remettre un peu dans le contexte, le début de l’année 1895 a été terrible pour la région, touchée par des inondations dévastatrices. On n’a certes déploré aucune perte humaine, enfin semble-t-il, mais les habitants ont dû rapidement se sauver de la montée des eaux et des villages entiers ont été déplacés.
Les habitants de Borča et d’Ovča ont ainsi été transportés à Zemun, de l’autre côté du Danube, par les navires de la Danube Steam Shipping Company, qui était à l’époque l’une des plus grandes entreprises de navigation fluviale au monde.
On a parlé d’une situation catastrophique avec des pertes matérielles considérables. La plupart des familles de Borča et d’Ovča dont les ROSENFELD sans doute, ont longtemps souffert des conséquences économiques des inondations.

Pour en revenir à la photo, la jeune fille brune au centre était encore une parfaite inconnue jusqu’au début de l’année 2021. D’elle, il ne subsistait pas de trace : ni nom, ni naissance, ni mariage, ni décès, en somme pas le début d’une preuve administrative de son existence. L’impossible recherche.
Et pourtant, elle a bien vécu et elle était bien présente ce jour-là au centre de la photo.

Le voile sur l’inconnue de la photo se lève enfin au début de l’année 2021 lorsque je reçois d’un généalogiste serbe les certificats de naissance des enfants nés à Ovča. Ce sont cinq certificats qui tombent dans ma boite ce jour-là, cinq et non quatre comme j’aurais pu m’y attendre.

Le premier est celui d’une certaine Amália.

Certificat naissance Amalia ROSENFELD
Certificat de naissance d’Amalia ROSENFELD le 29 décembre 1881 à Ovča. Source : Registres Pancevo, Jewish R1881 Pg. 31/32 Sg. 286. (Staša Cvetković, Synergia).

Née le 29 décembre 1881, Amália ROSENFELD est, comme les garçons, la fille de Lázár et de Johánna née POLLÁK, des résidents d’Ovča. Son prénom lui est attribué le 7 janvier au temple local. La sage-femme s’appelle Ursula LU[…]NA, le chantre en chef est GOTRUBER et les témoins sont STIFT et LÖWNIGER.

C’est beaucoup et peu à la fois, beaucoup pour lancer de nouvelles recherches, mais peu parce que si celles-ci n’aboutissent pas (et c’est le cas), il n’y aura rien d’autre auquel se raccrocher, ni en marge, ni dans les observations.

Alors, il faut attendre. Attendre encore que des documents nouveaux émergent un jour de l’oubli.

Partager l'article

Jourdavant

Généalogiste amateur originaire de l'île de la Réunion

Voir tous les articles de Jourdavant →

Une réflexion sur « O comme Ovča »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :